(Toronto) Le chef néo-démocrate fédéral, Jagmeet Singh, demande à Justin Trudeau d’invoquer la Loi fédérale sur les mesures d’urgence, étant donné les perspectives catastrophiques de la pandémie en Ontario.

La Presse Canadienne

Dans une lettre adressée au premier ministre, M.?Singh affirme qu’une telle déclaration pourrait contribuer à assurer une livraison plus coordonnée des vaccins à ceux qui en ont le plus besoin au pays.

Le chef néo-démocrate estime que cela permettrait également aux travailleurs de prévenir la propagation de la COVID-19 en prenant des congés de maladie payés et d’avoir du temps libre pour se faire vacciner.

M.?Singh mentionne qu’à Toronto, les quartiers les plus riches ont des taux de vaccination plus élevés que les quartiers où vivent des personnes racisées et de la classe ouvrière — des secteurs qui ont pourtant des niveaux plus élevés de positivité à la COVID-19.

PHOTO ADRIAN WYLD, LA PRESSE CANADIENNE

Jagmeet Singh

L’Ontario signalait encore lundi plus de 4000 nouveaux cas de COVID-19, ainsi que 19 autres décès. On comptait lundi 755 personnes aux soins intensifs, dont 516 sous respirateur.

Des 4447 nouveaux cas signalés lundi, 1299 étaient recensés à Toronto, 926 dans sa proche banlieue de Peel et 577 dans celle de York. On signalait aussi 233 cas à Ottawa et 227 à Hamilton. Ces données sont basées sur près de 42?900 tests effectués.

Le ministère de la Santé rapporte que 2202 personnes sont hospitalisées, mais signale que plus de 10?% des h?pitaux n’ont pas communiqué leurs données. L’Ontario affirme que 66?897 doses d’un des vaccins ont été administrées depuis le rapport de dimanche, pour un total de 3904?778 doses distribuées à ce jour.

Retour à l’école… mais virtuelle

Pendant ce temps, les élèves de toute la province sont retournés en ??classe virtuelle??, lundi, après une semaine de relache qui avait été reportée d’un mois. Le gouvernement a annoncé le passage à l’apprentissage à distance au début de la semaine dernière, face à la gravité de la troisième vague dans cette province.

Le gouvernement a également annoncé une série de nouvelles mesures destinées à freiner la propagation de la COVID-19, y compris la limitation des déplacements interprovinciaux. Des points de contr?le sont mis en place depuis lundi aux frontières avec le Québec et le Manitoba?: seuls ceux qui arrivent en Ontario pour le travail, des soins médicaux, le transport de marchandises et l’exercice des droits issus de traités autochtones seront dorénavant autorisés à passer.

Le gouvernement de Doug Ford est demeuré ferme sur cette mesure au cours de la fin de semaine, malgré un recul sur d’autres mesures annoncées au même moment vendredi.

Le premier ministre a ainsi annulé samedi sa décision de fermer les terrains de jeux, à la suite d’une réaction rapide de la part de parents et d’experts en santé publique. Ils avaient fait valoir que cette décision était peu susceptible de freiner la propagation de la COVID-19, car les preuves permettent de croire que la plupart des transmissions se produisent à l’intérieur.

Le gouvernement Ford a aussi rapidement annulé samedi les nouveaux pouvoirs policiers accordés la veille. Pendant l’ordonnance de rester à la maison, les policiers ne pourront donc plus interpeller un piéton ou un conducteur pour lui demander son adresse personnelle et la raison de sa présence à l’extérieur. Avant de l’interpeller, la police devra plut?t avoir ??des raisons de soup?onner?? qu’un citoyen est sorti pour participer à un évènement public organisé ou à un rassemblement social.