(Québec) Malgré la hausse des prix des matériaux et la surchauffe dans l’industrie de la construction, le gouvernement de la Coalition avenir Québec maintient l’échéancier pour son projet de troisième lien à Québec.

Gabriel Béland Gabriel Béland
La Presse

??Il est toujours prévu de débuter les travaux à l’automne 2022??, a assuré lundi matin le ministre des Transports, Fran?ois Bonnardel.

Le troisième lien est ce tunnel qui doit être creusé entre Québec et Lévis. Son co?t n’a toujours pas été dévoilé par le gouvernement. Mais il s’agira certainement du plus important projet dans la capitale nationale en matière de co?t, devant le tramway estimé à 3,3?milliards.

Le ministre Bonnardel, qui présentait en conférence de presse les investissements routiers dans la région de la Capitale-Nationale pour les deux prochaines années, concède toutefois que la ??situation est un peu plus particulière avec la surchauffe des marchés??.

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a même annoncé la semaine dernière devoir repousser des travaux prévus l’été prochain sur le pont Dubuc, à Saguenay.

??Nos estimés étaient beaucoup, beaucoup plus bas que l’offre que nous avons re?ue du plus bas soumissionnaire. On doit évaluer, se préparer, ce sont des conditions de marché difficiles pour tout le monde??, a indiqué M.?Bonnardel.

La pandémie s’est accompagnée d’une flambée des prix des matériaux. Ce phénomène a des répercussions sur les travaux routiers, mais aussi sur les chantiers pour ??les écoles, pour les h?pitaux??.

L’Association de la construction du Québec (ACQ) indiquait dans un mémoire récemment adressé au gouvernement ??que tous les ingrédients sont réunis pour que les co?ts de construction explosent au cours de la prochaine année??. Elle citait parmi les facteurs la pénurie de main-d’?uvre et la forte demande.

Pas question toutefois de repousser le projet de troisième lien. Rappelons que le gouvernement de la Coalition avenir Québec (CAQ) avait promis une première pelletée de terre d’ici la fin de son premier mandat.

??Le bureau de projet du tunnel Québec-Lévis continue de travailler depuis la dernière année??, a rappelé le ministre Bonnardel.

??On a livré la marchandise pour le projet de tramway, a-t-il dit. Les deux projets sont intimement liés pour connecter les deux centres-villes et imbriquer le réseau structurant avec le réseau de la ville de Lévis. En temps et lieu, on va être capables de vous présenter tout ?a.??

Le gouvernement a annoncé lundi que 497?millions seront investis dans le réseau routier de la région de la Capitale-Nationale d’ici 2023. Parmi ces projets, l’autoroute Laurentienne (73) sera élargie en direction nord à Québec, entre le boulevard Jean-Talon Ouest et la rue de la Faune.